CFE: encore une bombe à retardement laissée par Fillon et Sarkozy

La précédente majorité avait improvisé, à la hâte, la suppression de la taxe professionnelle, sans réelle préparation, ni étude d’impact, ni simulation des conséquences multiples d’un tel bouleversement de la fiscalité locale.

Malgré la volonté fièrement affichée par l’ancien Président de favoriser, grâce à ce choix, l’activité économique, force est de constater qu’en réalité de nombreuses entreprises, tout comme les collectivités locales souffrent aujourd’hui de cette réforme.

En effet, la taxe professionnelle n’a pas été supprimée, mais remplacées par une longue liste de taxes – TASCOM, IFER, CVAE ainsi que la fameuse CFE (cotisation foncière des entreprises) – qui engendrent une illisibilité totale.

  Lire la suite...