J’alerte le Ministre du Budget sur les conséquences désastreuses d’une suppression de la surtaxe sur les eaux minérales

Ce mercredi 12 février j’ai alerté le Ministre du Budget, Bernard CAZENEUVE, en lui remettant en mains propres un courrier lui indiquant les répercussions désastreuses pour les communes concernées par une éventuelle suppression de la surtaxe sur les eaux minérales.

En effet, si certaines micro-taxes ayant un rendement inférieur à leur coût de gestion doivent effectivement être réinterrogées au bénéfice d’une simplification de notre système fiscal, les conséquences de la suppression de chaque taxe doivent être examinées à la loupe, surtout lorsqu’elles alimentent le budget des collectivités territoriales.

A titre d’exemple, le produit de la surtaxe sur les eaux minérales représente 38,64% des recettes réelles de fonctionnement de la commune de Volvic, ou encore 18,87% pour la commune de Châteauneuf-les-Bains.

Il est inimaginable d’envisager une suppression brutale sans mécanisme de compensation, ce qui reviendrait à faire supporter aux ménages des communes concernées soit une hausse insoutenable des impôts locaux, soit une baisse drastique de la qualité des services publics proposés par ces municipalités.

On peut aussi s’interroger sur la suppression d’une charge financière actuellement quasi-indolore pour les sociétés qui exploitent les sources  et qui utilisent par exemple le réseau routier entretenu par les collectivités.

 Vous trouverez ICI le courrier que j’ai remis au Ministre du Budget.

  Lire la suite...