Débat public à Pontaumur : lutte contre les déserts médicaux

Hier soir se déroulait, à Pontaumur, le premier débat public sur le plan global de lutte contre les déserts médicaux.

Ce plan, présenté le 13 décembre dernier par Marisol TOURAINE, Ministre de la santé et des affaires sociales, répond à l’inquiétude croissante de nos concitoyens de ne plus pouvoir se soigner faute de médecins.

Car la désertification médicale est une réalité. Qui plus est, elle progresse dans certaines zones de notre pays. Parce que les inégalités entre les territoires là aussi se creusent. Les littoraux et les centres villes regorgent de médecins, les zones rurales, de montagne mais aussi certains quartiers urbains difficiles doivent faire face à une pénurie. Ces 5 dernières années, ce sont 80 départements qui ont subi une baisse des effectifs de médecins généralistes.

Le choix de Pontaumur pour ce débat ne doit rien au hasard. La carte de la Région auvergnate de septembre 2011 relative à la gradation du niveau de l’offre médicale de premier recours parle d’elle-même.
deserts medicaux

Les élus du secteur l’ont d’ailleurs bien compris puisque le 4 juillet dernier le Pôle santé de Haute-Combraille était constitué. Le 20 décembre 2012, un contrat local de santé était signé entre l’ARS, le SMADC des Combrailles et l’association Avenir Santé Combrailles. D’autres démarches innovantes pour lutter contre la désertification médicale sont en cours sur nos territoires. Je pense, par exemple, à la future maison de santé pluridisciplinaire de Pionsat, élaborée en concertation entre les élus locaux et les professionnels de santé.

Donc les élus locaux sont en première ligne pour trouver des solutions et assurer un accès durable aux soins de proximité. Mais l’égalité devant l’accès aux soins ne peut pas, et ne doit pas reposer, sur leurs seules épaules. C’est pourquoi le gouvernement se devait de mettre en place un véritable plan cohérent de lutte contre les déserts médicaux.

Le pacte présenté par la Ministre et qui nous a été détaillé par le Directeur de l’Agence Régionale de Santé, s’articule autour de 3 objectifs majeurs:
– Changer la formation et faciliter l’installation de jeunes médecins.
– Transformer les conditions d’exercice des professionnels de santé.
– Investir dans les territoires isolés.

Pour réussir il faut une mobilisation de tous. Cette mobilisation passe par une concertation la plus large possible au sein de chaque département. Il s’agit d’expliquer les mesures envisagées mais aussi et surtout de recueillir les propositions pour l’enrichir et l’améliorer.
Cette première soirée de débat, dans une salle comble, est un signal positif afin de relever le défi majeur qui est devant nous.

Pour aller plus loin, vous trouverez ci-dessous l’ensemble des mesures concrètes du plan présenté par la Ministre:

Pacte Territoire Santé

Partager :
  • Twitter
  • Facebook

Exprimez vous!