Communiqué de presse du 13 avril : Organisation des élections régionales et départementales en juin

Mardi 13 avril, le Premier ministre a demandé à l’Assemblée nationale de se prononcer sur le maintien des élections départementales et régionales en juin prochain, en optant néanmoins pour un décalage d’une semaine des deux tours, désormais fixés les 20 et 27 juin.

Si mon groupe a voté très majoritairement pour le maintien de ces scrutins en juin, j’ai fait le choix de voter contre cette proposition.

Il s’agit d’une décision personnelle, prise en mon âme et conscience.

Maintenir le vote en juin, c’est prendre le risque d’une très faible mobilisation de nos concitoyens. Nous l’avons vu lors des dernières élections municipales où le taux de participation a été historiquement faible. Je crains que la légitimité des élus locaux en souffre si l’abstention venait une nouvelle fois atteindre des niveaux records.

Malgré les conditions nouvelles d’organisation de la campagne, il ne sera pas possible pour les candidats de mener une véritable campagne de terrain, au plus près des électeurs, condition indispensable à la tenue d’un débat contradictoire de qualité. Une campagne électorale ne peut se résumer aux réseaux sociaux, d’autant plus en milieu rural.

Si la situation sanitaire, qui seule dicte ma position, devait s’améliorer significativement, alors je reverrais avec bonheur ma position.

Mais quelle que soit la date où se dérouleront en définitive ces élections, je sais pouvoir compter sur tous les maires, et sur toutes celles et tous ceux qui œuvreront pour qu’elles se tiennent dans de bonnes conditions.

Contact : Christine PIRES BEAUNE 06.45.02.66.00

Partager :
  • Twitter
  • Facebook