Communiqué de presse du groupe socialiste et apparentés : Plan de déconfinement Nos lignes rouges

Nous déposons aujourd’hui une proposition de résolution qui vise à présenter nos « lignes rouges ». Cette résolution présente nos conditions pour réussir le déconfinement dans les six thèmes annoncés par le Premier ministre, à savoir la santé, l’école, le travail, les commerces, les transports et les rassemblements.

Nous ajoutons un autre thème, qui manque cruellement à ce stade dans le plan du Gouvernement et dans son action depuis le début de l’épidémie: la prise en compte de la crise sociale. A côté de l’état d’urgence sanitaire, nous demandons au Gouvernement d’imposer rapidement l’état d’urgence social.

Voici quelques unes de nos « lignes rouges » :

·      Santé

o   Pas de déconfinement sans masques gratuits et kit individuel de protection pour tous ;

o   Abandon de l’application « Stop Covid » ;

·      École

o   Mise à disposition de masques pour les collégiens, lycéens, enseignants et personnels présents dans les établissements scolaires ou dans les services de transport scolaire ;

o   L’école obligatoire par demi-groupe (ou effectif réduit) dès lors que l’établissement est ouvert.

·      Travail

o   Définition d’une charte sanitaire précise pour encadrer la reprise du travail dans le cadre du déconfinement ;

o   Prolongation du chômage partiel jusqu’à la fin du premier mois de reprise de l’activité.

·      Économie et commerces

o   Une annulation des cotisations sociales et des impôts pour toutes les TPE et PME des secteurs ayant subi une interdiction d’accueil du public pour les mois de mars à juin ;

o   Le conditionnement de toutes les aides de l’État aux grandes entreprises au non-versement de dividendes, au respect des enjeux environnementaux et au non-établissement dans un paradis fiscal.

·      Transports

o   Le port obligatoire du masque dans les transports en commun et des modalités claires ;

o   Une attention absolue portée aux distances de sécurité.

·      Rassemblements

o   Un calendrier précis qui permette aux professionnels et particuliers de réorganiser et planifier leurs activités ;

o   Un cadre commun et concerté qui respecte les équilibres des secteurs culturels, associatifs et sportifs afin de ne pas créer de distorsions de réglementation entre les acteurs.

·      Social

o   Élargir l’aide sociale exceptionnelle aux travailleurs pauvres et aux étudiants précaires ;

o   Abroger la réforme de l’assurance chômage.

Nous regrettons une nouvelle fois que l’Assemblée nationale ne dispose à la date de dépôt de cette résolution et à quelques heures du débat d’aucune donnée ou d’aucun élément précis qui permettraient de préparer sérieusement cette discussion. Le gouvernement méprise ainsi le rôle et la fonction du Parlement.

Pièce-jointe : proposition de résolution

Partager :
  • Twitter
  • Facebook