Communiqué de presse : Sous la pression des parlementaires de l’opposition, le gouvernement renonce à ponctionner les chambres d’agriculture

C’est avec un communiqué publié à 20h55, soit une demi-heure avant le redémarrage de la séance à l’assemblée nationale, que le Gouvernement a annoncé renoncer à prélever 45 millions d’euros aux chambres d’agriculture. Nous saluons ce recul et regrettons que le Gouvernement ait fait la sourde oreille pendant de nombreuses semaines. Tout le groupe des députés Socialistes et apparentés s’est mobilisé dès le départ contre cette ponction. On ne peut pas demander aux chambres d’agriculture d’être le moteur de la structuration de filières face aux enjeux mondiaux auxquels sont confrontés les agriculteurs et “en même temps” réduire leurs ressources. Pour mener cette mobilisation, tous les députés du groupe ont co-signé et déposé des amendements de suppression de cette ponction. L’un d’eux a été voté en commission des finances, permettant d’instaurer un vrai rapport de force avec le Gouvernement en amont de la séance. Au-delà, nous avons interpellé le Gouvernement depuis l’été pour dénoncer cette ponction, que ce soit par la voix de Dominique Potier, député de Meurthe-et-Moselle ou encore par celles d’Hervé Saulignac et Michèle Victory, députés de l’Ardèche, qui ont publié ce week-end une tribune d’alerte dans les colonnes du Parisien. Nous, députés Socialistes et apparentés, resterons très vigilants afin que les chambres d’agriculture continuent à disposer des moyens nécessaires à leurs missions, et afin qu’elles ne fassent pas l’objet de nouvelles tentatives de ponction par le Gouvernement.

Partager :
  • Twitter
  • Facebook