Commission des finances : audition de Christian ECKERT, secrétaire d’État au budget

com_fiMon intervention lors de la réunion de la commission des finances du 27 janvier 2016 :

Mme Christine Pires Beaune. Le président Carrez nous avait quelque peu inquiétés ; je suis aujourd’hui rassurée parce qu’en effet, 70 sont moins que 85. Le secrétaire d’État a parlé de retraitement, concernant notamment le programme d’investissements d’avenir, nous pouvons donc bien comparer ces deux chiffres. Il n’y a rien de mal à reconnaître que les chiffres sont bons et conformes aux prévisions. Notons, d’ailleurs, que les prévisions sont crédibles, ce qui change des pratiques en vigueur il y a quelques années. Le ministre a choisi la méthode de la vérité des chiffres : elle fait ses preuves.

J’ai lu dans le magazine Le Point du 21 janvier que Bercy avait déterré un « trésor » de 12 milliards d’euros. Avez-vous vraiment déterré un tel trésor dans la cour de Bercy ? L’article cite nommément des agents de Bercy, ce que je trouve inquiétant. Au regard des montants en jeu et du pouvoir dont peuvent disposer certains détenteurs des comptes incriminés, la divulgation répétée dans la presse de l’identité des agents me paraît mettre en cause leur sécurité.

Par ailleurs, s’agissant du fonds de 1 milliard dédié à l’investissement des collectivités locales, il faut vraiment que les instructions descendent très vite jusqu’aux préfets de département. Si je suis bien informée, la circulaire du Premier ministre n’est encore arrivée qu’aux préfets de région. Si nous voulons engager ces fonds avant le 31 décembre pour soutenir l’investissement public, il faut que les instructions arrivent rapidement.

Enfin, je suis inquiète du comportement des banques en 2015. Outre les informations sur la hausse des tarifs bancaires que j’ai pu compiler, cette semaine, plusieurs personnes m’ont fait part du peu d’empressement des banques à placer les prêts à taux zéro, ce qui pose des problèmes. J’aimerais savoir si vous avez eu les mêmes échos, et ce que vous envisagez de faire.

Partager :
  • Twitter
  • Facebook