Merci à M. CARREZ de rappeler toutes nos mesures pour réduire les inégalités

Gilles CARREZ, Député UMP du Val de Marne et Président de la Commission des finances, a communiqué hier à la presse une note reprochant à notre majorité toute une série de dépenses, notamment sociales, qu’il a listées ICI.

J’ai jugé utile de vous faire connaître la réponse formulée par mon collègue Christian ECKERT, Député PS de Meurthe-et-Moselle et Rapporteur général de la Commission des Finances, que vous trouverez ci-dessous.

« Gilles Carrez, son passé n’éclaire pas notre avenir !

Gilles Carrez a des doutes sur la capacité du Gouvernement à faire 50 Milliards d’économies de dépenses publiques. Quoi de plus normal chez celui qui a été dix ans rapporteur du Budget en laissant doubler la dette et exploser les déficits publics.

La réalité des comptes publics démontre que le déficit public était de 148 Milliards en 2010, et sera réduit de moitié en 2014.

La réalité des comptes publics, c’est qu’aujourd’hui la masse salariale de l’Etat ne progresse plus, que le nombre total des agents de l’Etat et de ses opérateurs est stable, tout en recrutant dans l’Education Nationale, la police et la justice.

La réalité des comptes publics, c’est que les dépenses de l’Etat aujourd’hui sont parfaitement maitrisées et que la France souffre plus de l’absence de croissance et d’emploi que de la dépense nécessaire pour assurer l’équilibre issu de notre modèle social que la droite n’a de cesse de détruire.

La réalité de notre politique économique, c’est que déjà 20 Milliards et bientôt 30 sont dégagés pour redonner compétitivité et emploi aux entreprises, tout en réduisant d’autres dépenses.

Les propos de M. Carrez sont paradoxalement rassurants : il nous présente comme un épouvantail les mesures de solidarité que la majorité de gauche a prises pour accompagner dans la justice la maîtrise des dérives budgétaires qu’il n’a pas su endiguer : l’abandon d’une RGPP qui a laminé les services publics, l’indexation des aides au logement, les contrats aidés qui permettent aux jeunes chômeurs d’entrer dans la vie active, les plans Cancer et Autisme, l’augmentation de l’Allocation Adulte Handicapé et de l’APA pour les personnes âgées dépendantes, les nouvelles modalités des tarifs sociaux de l’Energie, la revalorisation du Complément Familial, la revalorisation des salaires des fonctionnaires de catégorie C, les nouvelles bourses pour les étudiants, les droits rechargeables pour les sécurisation de l’emploi…

Merci à Monsieur Carrez de rappeler que lorsque la Gauche dirige notre pays, elle réduit les déficits publics de moitié sans oublier de protéger les personnes les plus fragiles. »

Partager :
  • Twitter
  • Facebook