Communiqué de presse du groupe socialistes et apparenté : le gouvernement censuré par le Conseil constitutionnel pour la non revalorisation des pensions de retraite en 2020

 

 

 

 

 

Dans son projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019, le Gouvernement a fait voter le principe d’une quasi absence de revalorisation des pensions de retraite, à la fois pour 2019 et 2020. En procédant ainsi, il pensait sans doute ne pas avoir à relancer le débat sur la revalorisation des retraites pour 2020.

 

Mais c’était sans compter sur le rappel à l’ordre du Conseil constitutionnel, saisi par les députés des groupes Socialistes et apparentés, Gauche démocrate et républicaine et La France insoumise. Ce point avait pourtant été relevé dans les débats par les députés socialistes et apparentés mais le gouvernement avait une nouvelle fois méprisé nos remarques.

 

Le Conseil a en effet jugé que les mesures de désindexation des pensions de retraites pour 2019 et 2020 étaient contraires au principe d’annualité budgétaire. En d’autres termes, le gouvernement devra repasser devant le parlement s’il veut à nouveau ne pas revaloriser les retraites en 2020.

 

Cela nous donnera une nouvelle occasion de défendre le principe de revalorisation des retraites avec l’inflation. 

 

Pour mémoire, en 2019, 14 millions de retraités vont perdre du pouvoir d’achat avec la quasi non revalorisation des pensions. Parmi ces 14 millions, 5 millions vont continuer à subir la hausse de la CSG : pour eux hausse de CSG cumulée à la quasi non revalorisation des pensions signifie une perte de pouvoir d’achat en 2019 équivalente à quasiment un demi mois de pension.

Partager :
  • Twitter
  • Facebook