Communiqué de presse du groupe Nouvelle Gauche : réforme de l’accès à l’université

 

A l’issue de l’adoption définitive de la loi sur l’orientation et la réussite des étudiants, le groupe Nouvelle Gauche réaffirme son opposition à un texte qui n’a cessé de se durcir au fil de la navette parlementaire.

 

Le nouveau portail Parcoursup instaure bel et bien une sélection des étudiants. Ce ne sont plus les bacheliers qui choisiront leur université mais les universités qui choisiront leurs bacheliers. Les premières victimes de ce système seront les jeunes des milieux les plus modestes.

 

En s’accordant en CMP avec la droite sénatoriale pour définir les capacités d’accueil en licence en fonction du taux d’insertion professionnelle des filières, le Gouvernement franchit une nouvelle étape. L’acquisition du savoir et l’épanouissement de l’individu ne sera plus au centre du système d’enseignement mais laisse place à une logique utilitariste de marché. Avec ce Gouvernement, l’Université se renie.

 

Par ailleurs avec des financements sous-dimensionnés, le Gouvernement se donne toutes les chances d’organiser l’échec de sa propre réforme.

 

Le système d’enseignement que le Gouvernement nous dessine favorisera la réussite de quelques-uns au détriment de l’immense majorité. Il est à l’image de la société rêvée du Président de la République, c’est-à-dire duale, avec d’un côté les gagnants et de l’autre les perdants.

 

Pour toutes ces raisons, le groupe Nouvelle Gauche a voté contre le projet de loi ORE et travaillera à une saisine du Conseil constitutionnel avec les autres groupes de gauche à l’Assemblée nationale.

Partager :
  • Twitter
  • Facebook