Communiqué de presse du président du groupe Nouvelle Gauche sur « Le gouvernement de l’inversion des priorités : l’argent avant nos grands-parents »

Le gouvernement de l’inversion des priorités : l’argent avant nos grands-parents

 

Contrairement à ce qu’affirme le Gouvernement, la hausse du taux de CSG représentera bel et bien une perte sèche de pouvoir d’achat pour nombre de Français. C’est le cas notamment des 800 000 personnes âgées qui vivent en maison de retraite et qui ne sont donc pas concernés par le dégrèvement de taxe d’habitation.

 

Cette injustice faite à nos aînés est d’autant plus insupportable que nombre de résidents des EHPAD peinent à acquitter le prix de leur séjour. Les voir ainsi mis à contribution quand 1% des contribuables les plus riches vont bénéficier de 4,5 Mds de cadeaux fiscaux (ISF + flat tax) relève d’une grave inversion des priorités : l’argent avant nos grands-parents.

 

Dans son contre-budget, le groupe Nouvelle Gauche avait identifié cette injustice et prévu de n’appliquer la hausse de CSG qu’aux retraites supérieures à 3000 euros (prix d’une maison de retraite en Ile-de-France).

 

Cette proposition sera déclinée en amendement durant le débat budgétaire. Nous verrons alors si la majorité est prête à vraiment corriger les effets du projet de loi de Finances ou si elle entend, à l’instar de son Président, devenir la majorité pour les riches.

Partager :
  • Twitter
  • Facebook