Plan de relance exceptionnel pour l’élevage

Au cours du Conseil des Ministres du 6 mars, Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, a présenté un plan de relance exceptionnel en faveur de l’élevage.

Ce plan fait suite aux annonces dévoilées à l’occasion du Salon de l’Agriculture par le Président de la République en faveur d’un soutien à l’élevage, et par le Premier ministre concernant plus particulièrement le nécessaire rééquilibrage des relations commerciales et contractuelles entre les producteurs et la grande distribution.

En effet, le déroulement des négociations tarifaires pour l’année 2013 dans les filières agroalimentaires démontre les insuffisances des dispositifs de régulation des relations commerciales prévus par la loi de modernisation de l’économie(LME) et la loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche(LMAP).

Aussi, des modifications vont être proposées afin de tenir compte du prix des matières premières ainsi que pour permettre une plus grande transparence  en prévoyant des sanctions en cas de manquements.

Par ailleurs, dans le cadre de la réforme de la PAC, la convergence des aides découplées sera appliqué de façon à rééquilibrer leur répartition en faveur de l’élevage, et les dispositions du verdissement seront adaptées pour répondre aux spécificités des différents types d’élevage.

D’autres mesures viendront concilier la performance économique des activités agricoles et le respect des exigences environnementales.

Fin mars, un plan énergie méthanisation autonomie azote (EMAA) sera lancé pour permettre le développement de la méthanisation dans les exploitations agricoles, qui permettra aux éleveurs d’assurer un revenu complémentaire stable dans un contexte de fragilité des exploitations, lié à la forte volatilité des coûts de production et des prix de vente.

Enfin, dans la continuité du plan d’action de septembre dernier face à la hausse des prix des céréales, est mis un soutien aux éleveurs dont la situation financière est fragile, notamment à travers les dispositifs d’aide au paiement des cotisations sociales MSA et des échéances fiscales.

Partager :
  • Twitter
  • Facebook

Exprimez vous!