Archives pour octobre 2018

Communiqué de presse du Parti Socialiste sur la réforme des services publics

Moderniser n’est pas privatiser     Lundi 29 octobre, le gouvernement a dévoilé son plan de casse du statut de la fonction publique. Si le Parti socialiste est favorable à une modernisation du statut public, il ne peut adhérer aux annonces gouvernementales.   Sur la méthode, la concertation que le gouvernement met en scène depuis […]

  Lire la suite...

Mission dégrèvement et remboursement : présentation en commission des finances

Le mardi 23 octobre, j’ai présenté en commission des finances, en ma qualité de rapporteure spéciale, les crédits de la mission « Remboursement et dégrèvement ». Mme Christine Pires Beaune, rapporteure spéciale. La mission Remboursements et dégrèvements constitue la plus importante du budget général de l’État en termes de crédits ouverts. Ceux-ci s’établiront en effet à 136 milliards d’euros en […]

  Lire la suite...

Mes explications de vote sur la première partie du budget pour 2019

Le mardi 23 octobre, j’ai, au nom du groupe socialiste, présenté les raisons qui nous ont conduit à voter CONTRE la première partie du projet de loi de finances pour 2019. M. le président. La parole est à Mme Christine Pires Beaune, pour le groupe Socialistes et apparentés. Mme Christine Pires Beaune. Après une semaine de débats […]

  Lire la suite...

Communiqué de presse du groupe Sociliste et apparentés : Censure de la loi EGAlim : retrouvons l’esprit des Etats Généraux de l’Alimentation !

La censure de 23 articles de la Loi EGAlim par le Conseil Constitutionnel pour cause de cavalier législatif est la conséquence directe du manque d’ambition du Projet de loi initial. Le décalage entre ce texte et les espérances suscitées par les Etats généraux de l’alimentation (EGA) ainsi que la force des propositions issues des 14 […]

  Lire la suite...

Communiqué de presse du groupe socialiste : Hausse du nombre de demandeurs d’emplois au 3ème trimestre 2018 :

Le nombre de demandeurs sans aucun emploi augmente de 16 300 au 3ème trimestre de 2018 alors que celui des demandeurs d’emploi avec quelques heures de travail augmente de 5300. A l’exception de la Corse, des Hauts de France, de la Normandie et de Provence Alpes Côte d’Azur, toutes les régions sont touchées par l’augmentation du […]

  Lire la suite...