Le Gouvernement ponctionne 500 millions d’euros en catimini aux retraités et aux bénéficiaires des APL   Depuis quelques jours, le débat sur la baisse des APL est relancé, et certains font mine de le découvrir. Or dès le mois d’octobre dernier, le groupe Nouvelle Gauche avait tiré la sonnette d’alarme à l’occasion de la présentation […]

  Lire la suite...

http://www.christinepiresbeaune.fr/?p=3763

Communiqué de presse : Abandon des 1000 créations d’emplois en France par General Electric

Le groupe américain General Electric (GE), qui a acquis la branche énergie d’Alstom il y a 4 ans, a annoncé ce jeudi qu’il ne tiendrait pas son engagement de créer 1.000 emplois en France d’ici la fin 2018. Cette décision est non seulement regrettable, elle est inadmissible.   GE a indiqué qu’il ne respecterait pas […]

  Lire la suite...

Communiqué de presse : Projet de loi ELAN : le groupe Nouvelle Gauche fait barrage à la bétonisation de notre littoral

  Les députés du groupe Nouvelle gauche ont porté plusieurs amendements en séance publique afin de revenir sur les dispositions adoptées en commission, à l’initiative de la majorité LREM et qui allégeaient les protections de la loi Littoral.   Le gouvernement et le rapporteur se sont finalement rangés à nos arguments et ont accepté trois […]

  Lire la suite...

Lancement de l’Observatoire de l’éthique publique

    Suite au lancement de L’Observatoire de l’éthique publique le 31 mai dernier auquel j’ai adhéré, nous avons publié la tribune « programmatique » suivante dans la journal Libération : http://www.liberation.fr/debats/2018/05/31/transparence-de-la-vie-publique-beaucoup-reste-a-faire_1655673 Tribune Transparence de la vie publique : beaucoup reste à faire Par Un collectif d’universitaires et de politiques — 31 mai 2018 à 19:17 A l’Assemblée nationale […]

  Lire la suite...

Communiqué de presse du groupe Nouvelle Gauche : Les Etats Généraux de l’Alimentation ont été une grande idée !

Par expérience, nous savions que le discours du Président de la République à Rungis ne serait pas un coup de baguette magique pour résoudre les fragilités structurelles des marchés agricoles : une fragmentation de l’offre face aux oligopoles, la faiblesse des instruments de régulation des marchés avec une concurrence intra-communautaire stérile et, à l’horizon, le […]

  Lire la suite...